Aller à la recherche

Mot-clé - le promoteur

Fil des billets

14 juil. 2017

Coup d'arrêt au projet de centre commercial Val Tolosa à Toulouse

C’est un nouveau coup d’arrêt au projet de centre commercial Val Tolosa, prévu à horizon 2019-2020 sur la zone de la Ménude, à Plaisance-du-Touch. Et une victoire pour les associations qui mènent une bataille juridique depuis 10 ans contre le projet.

Après l’annulation du permis de construire en appel en juin 2016 et l’annulation de l’autorisation du cinéma multiplexe, en mai 2017, c’est la dérogation pour destruction d’espèces naturelles, dont l’annulation vient d’être confirmée en appel. La cour administrative d’appel de Bordeaux a confirmé, ce 13 juillet 2017, l’annulation de l’autorisation de destruction d’espèces protégées et de leur habitat, délivrée le 29 août 2013 par le préfet de Haute-Garonne.

Lire la suite...

2 avr. 2017

Val Tolosa: abandon du projet !

Nous avons obtenu, de source confidentielle, au sein de la rédaction du quotidien régional «La Dépêche du Midi», la maquette de sa prochaine Une (édition Toulouse Ouest).

Cf. UNE ci-joint.

D’autre part, ce surprenant revirement de situation serait confirmé par l'un des porte-paroles du promoteur.

lien dailymotion

Doit-on comprendre que le récent article du journal «Les Echos» du 21 mars 2017 (lien), en titrant "Val Tolosa, le centre commercial d’Unibail : un projet déraisonnable", avait déjà laissé filtrer cette excellente nouvelle pour notre collectif ?

Nos arguments, notre opposition tenace et persévérante, depuis plus de 12 ans, se voient ainsi récompensés par la décision du promoteur. Il est également intéressant de mentionner dans ce contexte que ce même promoteur est à son tour farouchement opposé à un projet concurrent en région parisienne, à savoir le gigantesque EuropaCity, près de Gonesse, comme nous l’avons relevé récemment dans un article sur notre site internet. (lien)

Faut-il voir un lien avec la campagne électorale en cours ? Une ruse pour nous endormir ? Ou tout simplement le constat fait par les analystes et spécialistes de la branche que ce projet a perdu, au cours des longues années de notre combat, toute sa pertinence et légitimité.

A bon entendeur, salut !

29 mar. 2017

Quand Unibail-Rodamco reprend les arguments du collectif "Non à Val Tolosa" pour combattre le centre commercial Europacity

Il faut se pincer pour y croire mais le promoteur Unibail-Rodamco, porteur obstiné du projet Val Tolosa, est en guerre contre un concurrent plus gourmand que lui.

Vous avez entendu parler d'Europacity, projet pharaonique porté par le groupe Mulliez, propriétaire d'Auchan, Décatlhon, Leroy-Merlin, Alinéa, Kiabi... associé à un partenaire chinois... Projet donnant le vertige de par ses caractéristiques:

Tel qu’imaginé par son promoteur, EuropaCity rassemblerait, sur 80 hectares de terres agricoles situés dans le triangle de Gonesse (Val-d’Oise), à mi-chemin entre les pistes de Roissy et celle du Bourget, quelque 500 commerces – une concentration inédite en France –, 2 700 chambres d’hôtel et de multiples espaces consacrés aux loisirs et à la culture : un parc aquatique avec surf et spa, des pistes de ski d’intérieur, un parc d’attractions de 150 000 m2, une halle d’exposition, un cirque, une ferme urbaine…

Lire la suite...

25 mar. 2017

"Val Tolosa, le centre commercial d'Unibail : un projet déraisonnable". A lire et à diffuser sans modération...

LE CERCLE/HUMEUR - Près de Toulouse, les travaux de Val Tolosa, un centre commercial, ont commencé, mais les opposants au projet ne se résignent pas.

Le temps a beau passer et une certaine lassitude s’installer, le projet de méga centre commercial en plein champ, Val Tolosa , situé à dix minutes de Toulouse, n’en finit pas d’alimenter les discussions. Il faut dire que la perspective d’un centre des Quatre Temps en plein champ peine à convaincre.

Lire la suite...

16 fév. 2017

Le groupe Casino sonne la charge contre les centres commerciaux

Le groupe CASINO demande un moratoire sur le développement commercial à la périphérie des villes. Non, vous ne rêvez pas!!! Il est vrai que la prolifération des centres commerciaux tue les centres villes mais ils en arrivent même à se tuer entre eux. Lisez cet excellent article en espérant que le maire de Plaisance, le promoteur Unibail et le préfet aient également le temps de le parcourir et qui sait... de le comprendre.

Chiche, et si l'on prenait le groupe Casino au mot: "Abandonnez Val Tolosa"...

3 oct. 2011

La rentrée du collectif : toujours motivés!

La réunion de rentrée du collectif a eu lieu fin septembre.

Jeudi 22 septembre - Tournefeuille - Une bonne cinquantaine de personnes étaient présentes pour la réunion de rentrée du Collectif, et les échanges ont été riches. C’est clair, l’hyper centre commercial des Portes de Gascogne n’est pas encore sur les rails !

Toujours des obstacles au projet du promoteur Unibail

  • Les transports : Le projet reste figé tant que la route départementale qui traverse le périmètre n’aura pas été déclassée.
  • L’environnement : Il y a des espèces protégées sur le plateau de la Ménude; ces gentilles petites bêtes ne peuvent donc pas être délogées par les bulldozers, des aménagements adaptés doivent impérativement être prévus avant tout démarrage.
  • Il y a toujours 2 recours (non suspensifs) qui sont toujours valides et en cours d’étude : celui du collectif et celui de la plate-forme Logidis.
  • Enfin même UNIBAIL-RODAMCO, le promoteur, semble perplexe sur la réalisation du projet : parmi la 50aine de centres commerciaux projetés ou en cours en Europe, des réserves sur les délais sont clairement annoncés pour «Les Portes de Gascogne».
Web

Le projet toujours repoussé

La résistance citoyenne, celle des habitants et des commerçants et aussi des politiques opposés au centre commercial PdG a déjà fait reculer de 7 ans le projet … D’abord annoncé pour  2007, la date de lancement a été maintenant repoussée à 2014.

Continuons à résister et à promouvoir une société qui préserve nos précieuses ressources naturelles et un mode de vie qui n'est pas basé sur l’hyper-consommation.


23 sept. 2010

Droit de réponse suite à l'article de La Dépêche du 22 septembre

Un article récent de La Dépêche (voir l'article en annexe), en date du 22 septembre, donne une version très particulière de la rencontre entre notre Collectif et les promoteurs d'Unibail-Rodamco.

Le Collectif souhaite apporter des clarifications à propos de cet article qui détourne des propos qui ont été tenus en entretien. Nous dénonçons donc une nouvelle fois une méthode douteuse du quotidien et tenons à apporter une rectification via le communiqué ci-dessous.

Lire la suite...

25 juin 2010

Communiqué sur l'action du Collectif citoyen chez d'Unibail-Rodamco

Toujours dans la liste des actions de cette semaine particulière, le Collectif a rendu une “visite” de courtoisie au nouvel acquéreur du projet «Les Portes de Gascogne». Voici le communiqué officiel sur cette action :

Lire la suite...

12 fév. 2010

Unibail-Rodamco rachète le projet des Portes de Gasconge à Simon-Ivanohé

Après des années difficiles pour Simon-Ivanhoé, celui-ci à décidé de laisser tomber, mais passe la main à un nouvel acteur, français cette fois-ci. Le groupe Unibail Rodamco présent dans toute l'europe est promoteur dans l'immobilier commercial, il affiche déjà un "beau" panel de centres commerciaux en France.

Ce groupe semble donc vouloir ajouter un nouveau trophée à son palmarès : nous n'oublieront pas de nous présenter et de lui expliquer que ce projet n'a aucun avenir.

NON aux Portes de Gascogne : GARDAREM LA MENUDE !

Pour information voilà le communiqué de presse de notre nouvel interlocuteur :

Lire la suite...

3 janv. 2010

"Ça bétonne en Haute-Garonne" - Article paru dans le journal national Bakchich Hebdo

Grand article national sur le dossier des Portes de Gascogne dans le Bakchich Hebdo n°13[1]

Petit extrait:

Difficile de ne pas voir non plus, dans la détermination du ministère de l’Économie à soutenir le projet, l’ombre de Casino. Le groupe de Jean-Charles Naouri, grand ami de Nicolas Sarkozy, veut à tout prix se positionner dans l’agglomération toulousaine où ses deux concurrents, Carrefour et Leclerc, se taillent la part du lion.

>> Lire la suite sur le site de Bakchich.info

Notes

[1] Vous pouvez vous procurer Bakchich Hebdo dans tout kiosque à journaux qui mérite ce nom. A vos porte-monnaies (deux euro), ils en ont besoin pour assurer leur continuité.

- page 1 de 2

Page top