Aller à la recherche

Accueil

NON à Val Tolosa - Une 13ème victoire !

Chers adhérents, chers sympathisants,
 
Et de 13 ! Une nouvelle décision de justice confirme s’il en était encore besoin l’aberration que constitue le projet Val Tolosa.
Vous pensiez qu’il était mort et enterré… mais non, non, on en parle encore ! En effet la Cour Administrative d’Appel, désormais installée à Toulouse, avait à se prononcer sur la décision du Tribunal Administratif (du 5 février 2021) d’annuler le permis de construire du centre commercial. Après une audience le 12 mai dernier la Cour d’appel a rendu son jugement le 25 mai 2022, confirmant non seulement l’annulation du permis de construire mais aussi l’illégalité du PLU de la commune de Plaisance du Touch au moment de la délivrance de ce permis.

Bien sûr le collectif considère le projet Val Tolosa comme abandonné mais la mairie de Plaisance et les promoteurs persistent à accumuler les recours jusqu’au Conseil d’Etat, ultime étape avant le classement du dossier. Il serait réellement plus intéressant de tourner la page et d’entamer avec tous les publics concernés une réflexion prenant en compte les nouvelles données environnementales.

Pendant ce temps notre avocat auprès du Conseil d’Etat prépare son intervention concernant les arrêtés préfectoraux annulés (CAA de Bordeaux le 29 décembre 2020). Ce sera l’occasion d’un prochain message !
 
 Vous trouverez ci-dessous notre dernier communiqué de presse ainsi que les liens vers les articles parus dans la presse et le reportage au JT de France 3 Midi-Pyrénées (à 6'54) :

Communiqué de presse; https://gardaremlamenude.com/blog/post/2022/05/30/communique-du-30-mai-2022

La Dépêche : https://www.ladepeche.fr/2022/05/30/en-haute-garonne-le-projet-du-mega-centre-commercial-val-tolosa-a-lagonie-10327391.php#xtor=%5B%5Bddm-ladepeche31%5D%5D

Reporterre : https://reporterre.net/Nouvelle-victoire-contre-le-projet-de-centre-commercial-Val-Tolosa

France 3 : https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/haute-garonne/toulouse/toulouse-nouvelle-victoire-judiciaire-pour-les-opposants-au-projet-de-centre-commercial-val-tolosa-2551496.html

JT : https://www.france.tv/france-3/occitanie/jt-19-20-midi-pyrenees/3443647-emission-du-lundi-30-mai-2022.html

Vert: https://vert.eco/articles/en-haute-garonne-un-nouveau-coup-darret-pour-le-projet-de-centre-commercial-geant-val-tolosa

lejournaltoulousain https://www.lejournaltoulousain.fr/occitanie/haute-garonne/plaisance-du-touch/le-3e-permis-de-construire-de-val-tolosa-encore-retoque-en-justice-168938/amp/

A venir

Prochaine réunion, en attente

Val Tolosa, description d'un projet au pronostic vital engagé

 


Afficher sur une carte plus grande

Qu’est ce que Val Tolosa ?

Val Tolosa, anciennement « Portes de Gascogne », est un projet de méga centre commercial de "dernière génération" à Plaisance du Touch, “à 10 minutes de Toulouse”, dixit le promoteur Unibai-Rodamco. Il est désormais présenté comme “un pôle de shopping et de loisirs tourné vers la nature”. Le projet s’étend sur prés de 115.000m². Il nécessite, pour sa desserte, de nouvelles infrastructures routières à la charge des collectivités. Sa construction entraîne la destruction de plus de 44 ha de terrains naturels constituant un biotope aux nombreuses espèces végétales et animales, dont plusieurs sont pourtant protégées.

Le projet initié au début des années 2000 en partenariat avec la Mairie de Plaisance du Touch par le fond Nord-Américain Simon Property Group et Ivanhoé Cambridge a été racheté par Unibail-Rodamco en 2010. Depuis le groupe européen d’immobilier commercial tente, en vain, de lancer son projet et rentabiliser ses investissements.

Le maire de Plaisance-du-Touch, M. Louis Escoula et l'ex-maire de la Salvetat-Saint-Gilles, M. Philippe Dauvel (maire jusqu'en 2014 et actuel vice-président de la communauté des communes), sont les seuls politiques supporters du projet, voire VRP à leur heures : ils n’hésitent à pas parler de “centre commercial à l’américaine”. Comme si cette qualification devait susciter prestige, envie et admiration...

En février 2013, José Bové, député Européen est venu dénoncer ce projet parmi les Grands Projets Inutiles et Imposés. Unibail-Rodamco, surfant sur la conjoncture économique, fait actuellement une grande campagne de communication autour des investissements, des emplois potentiellement créés pendant les travaux et après l’ouverture. Le projet a été mentionné par le journal Le Monde dans une liste de 25 «grands projets inutiles et imposés sur le territoire national» et dénoncés par les collectifs citoyens.

Le projet Val Tolosa, sur le plateau de la Ménude, en chiffres :

  • 44 ha de terrains naturels détruits par l'emprise du centre commercial
  • bétonnage de 115.000 m² pour les locaux du centre commercial
  • 90.000 m² de commerces
  • un hypermarché de 12.000 m²
  • une galerie marchande de 150 grandes et moyennes surfaces (un chiffre qui varie suivant les contrats/annulations)
  • 6.000 m² de restauration avec une quinzaine de restaurants.
  • 4.200 places de parking
  • le promoteur annonce également 2000 arbres plantés, mais oublie de mentionner la destruction d'un milieu naturel riche en espèces protégées...
  • une zone de chalandise d' 1 million d'habitants, soit l'agglomération toulousaine et une partie du Gers voisin, bien au-delà de Plaisance du Touch et de l'ouest toulousain comme veut le faire croire le maire de Plaisance...

Pour convaincre les récalcitrants et "reverdir" le projet, rien n’interdit les "belles annonces" pour aller encore plus loin dans la démesure. Depuis mars 2016, le promoteur annonce "un centre de culture" doté d'un cinéma multiplexe de 11 salles, d'une médiathèque, d'une centrale photovoltaïque...

La plaquette du collectif : Val Tolosa, Grand Projet Inutile, Imposé et Illégal

Si vous souhaitez avoir plus de détail sur ce projet et sur notre lute, vous pouvez consulter cette plaquette:


La plaquette du collectif : Val Tolosa, Grand Projet Inutile, Imposé et Illégal

Plus de détails, les arguments du promoteur et les nôtres

Et si vous n'êtes toujours pas rassasié, voici encore plus de détails:

>> Plus de détails, les arguments du promoteur et les nôtres

Le Collectif 11 mai 2021, 9h44
Page top