Aller à la recherche

janvier 2016

8 janv. 2016 5h55

COMMUNIQUÉ : L’abandon définitif du projet Val Tolosa : et si c’était en 2016 ?

affiche_val_tolosa_-_dec._2015_web-page1.jpg
 

La nouvelle année commence sur les chapeaux de roues pour le  collectif et ses partenaires. Et cela ne fait que renforcer notre volonté de transformer en décision définitive les avancées que nous avons pu obtenir en 2015 :

  • arrêt depuis le 22 septembre 2015 des travaux du chantier de la déviation de la RD 82, nécessaire à la réalisation du centre commercial 
  • demande de suspension de tous travaux et déclaration défavorable au centre commercial dans sa configuration actuelle par la Majorité du Président du Conseil Départemental Georges Méric
  • vote unanime d’un vœu contre Val Tolosa par le Conseil Départemental du Gers et son président Philippe Martin
  • présentation d’un vœu contre Val Tolosa par l’ensemble de l’opposition du Conseil Municipal de Toulouse suivi d’un débat
  • une prudente réserve formulée par le président de la CCI de Toulouse quant à la pertinence de ce projet 20 ans après sa conception

Il nous reste à convaincre le promoteur du projet Unibail-Rodamco et le maire de Plaisance-du-Touch que le contexte économique, social, environnemental et politique a été profondément bouleversé depuis l’origine du projet et exige désormais une nouvelle conception du développement économique, adaptée aux exigences d'aujourd'hui et surtout de demain. Nous restons confiants dans nos capacités à y parvenir. Avec cette volonté, nous avons organisé :

 

  • La distribution de notre nouvelle plaquette d’information
    un tirage total de 19.000 exemplaires pour les deux communes de Tournefeuille (11.800) et Plaisance (7.200), dont l’impression a été entièrement prise en charge par l’association des commerçants de Tournefeuille «Mon Village» et la distribution sur Plaisance par notre réseau d’adhérents et sympathisants (une vingtaine de personnes)
     
  • La tenue, à l'initiative de l’association «Mon Village», d’une conférence-débat à Tournefeuille le jeudi 7 janvier avec comme invitée Martine Donnette, la présidente de l'association «En toute franchise »[http://entoute-franchise.com/]. Plus de 200 personnes ont assisté, dans une salle comble, aux échanges argumentés démontrant clairement que l’avenir du commerce ne doit  pas être celui que nous proposent les géants de la grande distribution alimentant les intérêts purement financiers des promoteurs immobiliers. 

 

debat_7_janvier_2016.jpg
 

Dans notre actualité, nous nous préparons à assister ce

Mardi 12 janvier à 13h45

à l’audience auprès de la Cour Administrative d’Appel de Bordeaux qui doit examiner notre recours contre le permis de construire délivré en septembre 2009. Pour mémoire, nous avions attaqué ce permis auprès du Tribunal Administratif de Toulouse. Après audience en  novembre 2013, notre recours a été retoqué et nous avons fait appel en janvier 2014. 

Nous tiendrons un point presse le lendemain Mercredi 13 janvier à Tournefeuille à 19h00 avant notre réunion mensuelle des adhérents à la salle verte de la Maison des Associations. 


 

...

Lire la suite

13 janv. 2016 3h58

L'audience à la Cour d'Appel de Bordeaux annulée, une réunion de conciliation à l'Elysée : revue de presse

Mardi 12 janvier 2016, La Cour Administrative d'Appel de Bordeaux devait examiner notre recours contre le permis de construire du centre commercial Val Tolosa. Nous avions connaissance des conclusions du Rapporteur Public qui étaient en notre faveur.

Le 11 janvier, nous avons été informés que l'audience était reportée, suite au dépôt le 9 janvier, par les avocats d'Unibail, "de nouveaux éléments".

Quelques heures plus tard nous apprenions qu'une "réunion de conciliation" était annoncée à l'Elysée (!) pour mercredi 13  janvier, à laquelle étaient conviés le promoteur du projet, Unibail-Rodamco, et des représentants des collectivités locales concernées.

Pour une coïncidence...

 

...

Lire la suite

15 janv. 2016 1h17

COMMUNIQUÉ : Que signifie le mot «médiation» pour nos élus ?

En réponse au communiqué de presse du préfet de la Haute Garonne du 14 janvier 2016, nous tenons à préciser les points suivants :

  • Le collectif n’a pas été invité à cette réunion, ni le maire de La Salvetat St.Gilles, ni le président du Conseil Départemental du Gers. Pourtant, ils ont clairement exprimé leur opposition au projet de Val Tolosa. Ainsi les  voix des opposants étaient  écartées d’entrée de jeu.
     
  • Le fait de répéter que le promoteur dispose de toutes les autorisations nécessaires ne le rend pas vrai pour autant.

Pour mémoire: la Cour Administrative d'Appel de Bordeaux qui devait siéger ce mardi 12 janvier 2016 était sur le point de statuer sur la validité du permis de construire accordé en septembre 2009. Selon les conclusions du rapporteur, le permis de construire devait être annulé. En 48 h, retournement de situation, un nouveau mémoire déposé in extremis le samedi 9 janvier pour essayer d’entraver  la procédure en cours et éviter un jugement en faveur des opposants est, contre toute attente, accepté par la Cour. Celle-ci annule l’audience et la reporte à une date ultérieure à définir et permet la réouverture du dossier au vu des «éléments nouveaux» qui ne le sont qu’en apparence. Gageons que la suite de la procédure sera à l’image de cet épisode.
 

  • Selon  les termes employés, la «médiation» proposée par les pouvoirs publics se limite à la volonté de se conformer aux exigences des lois en vigueur pour la protection de l’environnement.

Aucune autre critique du projet, exprimée depuis de longues années et prise en compte par de nombreux élus locaux, des maires et présidents de Conseils Départementaux quant à la pertinence du projet quinze ans après sa conception, n’entre dans son  périmètre : destruction de lien social, sur les court, moyen et long termes, destruction d'emplois de proximité et d'ailleurs, augmentation considérable de la circulation déjà saturée dans le secteur.
 

  • Le choix de l’Élysée pour cette  première réunion aurait pu signifier le souci du chef de l’État de persuader les dirigeants d’un des poids lourds du CAC 40 de se retirer d’un terrain devenu de plus en plus hostile à leur projet.

Malheureusement c’est  le contraire qui s’est produit : l’ombre de l’ex-PDG d’Unibail-Rodamco, Monsieur Guillaume Poitrinal, devenu conseiller spécial de François Hollande, a dû planer au-dessus de cette réunion avec le résultat navrant de l’abandon pur et simple de toute remise en cause du projet initial.
 

Dans ce cadre là il n’est guère étonnant que la mission de médiation ait reçu l’aval du porteur de projet, il est moins sûr qu’elle puisse trouver un écho favorable de notre côté.

 

 

...

Lire la suite

17 janv. 2016 11h36

L'Etat nomme un médiateur : revue de presse

Après la réunion de "médiation" à l'Elysée, le communiqué du préfet et celui de Jutta Dumas, présidente du collectif (voir ci-dessous), les réactions de la presse...

...

Lire la suite

31 janv. 2016 2h59

Les adhérents du collectif s'expriment

Suite aux derniers rebondissements de la saga "Val Tolosa", des adhérent(e)s nous ont adressé des textes où ils font part de leur stupéfaction. Si vous aussi, vous avez été choqué(e) par les derniers évènements et si vous souhaitez partager vos analyses, faites-nous parvenir vos textes à  contact@gardaremlamenude.com. Nous les publierons avec votre nom et qualité après validation du bureau.

 

...

Lire la suite

le collectif 31 janv. 2016, 2h59 Infos
Page top