Aller à la recherche

Mot-clé - le collectif

Fil des billets

6 déc. 2018 8h09

Communiqué de presse du 6 décembre 2018

Rendez-nous le tronçon de la route départementale RD24 sur le plateau de la Ménude!

Depuis l’arrêt des travaux préparatoires au méga-centre commercial Val Tolosa sur le plateau de la Ménude, une blessure, conséquence des tentatives de passage en force du promoteur et du maire de Plaisance reste non pas grande ouverte, mais bien fermée : le tronçon de la RD24 ou route de Pibrac.

La RD24 a été mise en sens unique en 2012 et fermée définitivement en 2016. Les conséquences, pour les automobilistes et cyclistes de l’ouest toulousain, sont au quotidien une aggravation inutile de la situation déjà bien compliquée sur le secteur: interminables bouchons aux heures de pointe, détour obligatoire par la zone industrielle d’en Jacca de Colomiers, la rue Pierre et Marie Curie à Plaisance, la rue du Taure à La Salvetat.

Pourquoi cette situation?

Le projet d’un méga centre commercial à la Ménude avait intégré dès sa conception la cession de ce tronçon par le Conseil Départemental de Haute-Garonne. Un engagement irresponsable que l’ancien président Pierre Izard avait fini par regretter, bloquant le dossier de cession pendant sa mandature. Son successeur Georges Méric avait également fait comprendre que ce projet ne correspondait plus aux attentes et exigences de notre époque. Néanmoins, les fortes pressions imposées par le promoteur Unibail-Rodamco ont abouti à la convocation des élus locaux à l’Elysée. La multinationale du CAC 40 était bien le vrai maître du dossier et tordait le bras à notre élu départemental.

Un constat qui apparaît encore plus cruel dans le contexte actuel : ce même président du département sollicite maintenant notre soutien contre la menace d’une métropolisation du département après avoir gravement failli au moment décisif à la défense de nos intérêts communs.
Aujourd’hui le projet de Val Tolosa est moribond et plus rien ne devrait empêcher la réouverture rapide et à moindre frais de la RD 24.

Voilà une bonne occasion pour Georges Méric de peser de tout son poids et imposer le bon sens !

  • Notre pétition en ligne, demandant la réouverture de la RD24, <
    http://rendeznouslard24.wesign.it/fr,
    a déjà recueilli plus de 500 signatures en quelques jours. Elle sera prochainement remise au maire de Plaisance et au président du Conseil Départemental 31.
  • Une manifestation festive et revendicative est prévue ce:
    SAMEDI 8 décembre 2018 à 9h30

 

13 sept. 2018 8h10

Mathilde de la Bétonnière

Une victoire qui a inspiré Mathilde de la Bétonnière, très active dans notre collectif depuis qu'elle a pris conscience des enjeux de notre combat. Elle ne se tient plus de joie et remercie chaleureusement tous les soutiens...

27 avr. 2018 5h40

Printemps arable sur le plateau de la Ménude, pour la reconquête du site et l'enterrement du centre commercial Val Tolosa

Le collectif Non à Val Tolosa vous invite à participer au «Printemps Arable». Retenez la date du:

samedi 02 juin, de 10 heures à 14 heures.

Certains comptent offrir sur un plateau quelques dizaines d’hectares au promoteur ! Nous, on préfère se réapproprier le plateau de la Ménude. Venez nombreux y jeter des bombes à graines et ensemble semons un avenir plus fleuri ! N’hésitez pas à diffuser largement cette animation pour dire haut et fort "Non au centre commercial XXL Val Tolosa"!

A très bientôt !

19 déc. 2017 6h17

Et si le Père Noël s'appelait Nicolas Hulot

Le collectif "Non à Val Tolosa" écrit au ministre Nicolas Hulot:

Monsieur le Ministre, Nous vous sollicitons afin que vous donniez à vos services les instructions pour annuler l’arrêté préfectoral n° 31-2017-07-12-006 délivré le 12 juillet 2017 par le préfet de Haute Garonne...
(Lettre_Nicolas_Hulot_nov_2017.pdf).

et reste dans l'attente d'une réponse:

Nous avons écrit au ministre Nicolas Hulot, le 17 novembre 2017, afin qu’il intervienne auprès du préfet de Haute-Garonne pour annuler un arrêté préfectoral délivré illégalement le 12 juillet 2017...

A ce jour nous n’avons pas reçu de réponse de sa part, ni pris connaissance de décisions qui aillent dans le sens de notre requête...(communique_de_presse_du_13_decembre_2017.pdf)

La dépêche du 13 décembre reprend le communiqué et titre: "Centre commercial Val Tolosa : où en est le projet ?" .

Mise à jour du 18/12/2017

FR3 dans le journal régional du 18 décembre fait le point: https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/haute-garonne/toulouse/val-tolosa-conseil-etat-doit-statuer-permis-construire-1387329.html

Mise à jour du 19/12/2017

Chronique judiciaire au conseil d'Etat dans la Dépêche du 19 décembre: https://www.ladepeche.fr/article/2017/12/19/2707439-val-tolosa-decision-du-conseil-d-etat-en-janvier.html

29 juil. 2017 8h05

Communiqué du 29 juillet 2017 - Val Tolosa reçoit de la justice son cinquième carton rouge

Nous avons appris, avec satisfaction et soulagement, le jugement en référé prononcé, en notre faveur, par le tribunal administratif de Toulouse. Lors de l’audience du vendredi 28 juillet, notre avocate Me Alice Terrasse a défendu, avec brio, nos arguments. Plaidaient également les avocats du promoteur Unibail-Rodamco, du maire de Plaisance-du-Touch, du préfet et de la DREAL.
Nous avons ainsi obtenu la suspension immédiate de l’arrêté préfectoral du 12 juillet 2017 autorisant la destruction et le déplacement d’espèces protégées sur le plateau de la Ménude, étapes préalables au démarrage des travaux annoncés pour septembre 2017.

Selon les termes du jugement, cette suspension est maintenue jusqu’au jugement, sur le fond, du recours que nous avons déposé contre l’arrêté en question.
Il est particulièrement important de mentionner la complicité et la tentative de passage en force du préfet de région, contournant deux décisions de justice annulant l’arrêté précédent et signant un nouvel arrêté la veille de la délibération du jugement défavorable à l'arrêté précédent.

La juge des référés n'a pas été dupe et n'a pas apprécié la manœuvre. Ce désaveu de la justice vis à vis du représentant régional de l’Etat confirme nos doutes quant à l’impartialité de ce haut fonctionnaire. Nous n’avons pas oublié les paroles méprisantes et déterminées prononcées, en son nom, lors de notre entrevue en préfecture le 17 décembre dernier. "Une stricte neutralité des services de l'Etat et le respect des décisions de justice" nous avait-on affirmé solennellement. Nous venions justement alerter le préfet sur le fait qu’un
nouvel arrêté, pour le même objet, serait illégal.

La participation active de nos adhérents, des citoyens et des médias dans cette période particulièrement éprouvante et intense, a été décisive. Ils ont soutenu et fait connaître notre combat pour obtenir l’abandon définitif de ce projet inutile que l’on veut nous imposer coûte que coûte. Leur mobilisation et leurs contributions ont été déterminantes dans la victoire que nous venons de remporter.

Cette victoire ne reste malheureusement qu’une étape dans notre lutte pour le respect du droit et des aspirations des citoyens.
Nous restons mobilisés et vigilants tant que l’ensemble des engins et installations de chantier n'auront pas disparu du plateau de la Ménude. Pendant la période de suspension de l’arrêté préfectoral, notre vigilance reste la seule garantie pour contrer les provocations et les mises devant le fait accompli que nous subissons depuis des années.

Nous exigeons le retrait immédiat de l'arrêté préfectoral du 12 juillet 2017.

Nous continuons également à faire démontrer par la justice que, comme le premier, le second permis de construire est illégal et non conforme aux orientations d’aménagement de l’aire urbaine toulousaine.
Nous répondrons présents à tous les rendez-vous que nous imposeront le promoteur et ses alliés, le maire et le préfet.

 

25 mar. 2017 6h46

"Val Tolosa, le centre commercial d'Unibail : un projet déraisonnable". A lire et à diffuser sans modération...

LE CERCLE/HUMEUR - Près de Toulouse, les travaux de Val Tolosa, un centre commercial, ont commencé, mais les opposants au projet ne se résignent pas.

Le temps a beau passer et une certaine lassitude s’installer, le projet de méga centre commercial en plein champ, Val Tolosa , situé à dix minutes de Toulouse, n’en finit pas d’alimenter les discussions. Il faut dire que la perspective d’un centre des Quatre Temps en plein champ peine à convaincre.

Lire la suite...

11 mar. 2017 10h22

Soirée théâtrale au profit du collectif «Non à Val Tolosa»

La soirée théâtrale de soutien au collectif « Non à Val Tolosa » a accueilli 150 personnes dans la salle Boris Vian.

Après la marche nuptiale en cortège jusqu'à Toulouse en décembre, la soirée au cinéma Utopia avec le film «La cigale, le corbeau et les poulets» en janvier et le 2 mars dans la salle Boris Vian de la Salvetat St Gilles la pièce de théâtre «Petits secrets de la vie ordinaire» le collectif citoyen «Non à Val Tolosa» continue à rassembler les différents acteurs de la lutte contre ce projet.

Une pièce écrite pour l'occasion

Ces membres souhaitent ainsi, comme le précise le coprésident Thomas Penel, «étendre le réseau pour faire connaître au plus grand nombre ce dossier et faire réfléchir à ce que l'on veut pour demain».

Dans la salle pour assister au spectacle environ 150 personnes, parmi eux des élus, le maire de la Salvetat François Arderiu dont «la ville est concernée par le projet» et constate que «de plus en plus d'habitants commencent à se mobiliser» Pour Patrick Jiména, conseiller communautaire à Toulouse Métropole, Europe Ecologie-Les Verts (EELV) «le changement de modèle est un enjeu majeur pour notre avenir et merci au collectif de faire ce travail militant» Au cours du spectacle le public a ri, applaudi et chanté avec les comédiens un chant, tout comme la pièce, écrite spécialement pour l'occasion. La troupe «Pour écrire un mot» a laissé la totalité de la recette au collectif.

Les spectateurs ont eu du mal à quitter les lieux, les discutions allèrent bon train autour de boissons chaudes et pâtisseries. Jutta Dumas, membre du collectif, lance un appel «le collectif est ouvert à de telles initiatives, conviviales qui rassemblent autour d'événements festifs, toutes les initiatives sont les bienvenues».

Source: La dépêche

29 déc. 2016 6h05

NON à Val Tolosa en Conseil d'Etat

Bonjour,

CE MESSAGE EST TRES IMPORTANT POUR L'AVENIR DE NOTRE COLLECTIF, merci de prendre 30 secondes pour le lire.

Comme nous le craignions, le Conseil d'État a accepté la demande d'Unibail de juger l'annulation du permis de construire par le tribunal de Bordeaux.
Cette décision a deux conséquences importantes :

  • Si nous perdons (ou si nous ne donnons pas suite) il n'y aura plus d'obstacle majeur à la construction.
  • Si nous poursuivons, nous devons engager un avocat spécialisé qui nous coûtera très cher. 

C'est dans cette perspective que nous avions lancé, il y a un mois, une campagne de souscription. Elle avance, nous avons collecté à ce jour  le tiers des sommes nécessaires aux actions en justice. Une grande partie du parcours reste donc à faire.

 Je vous relance donc pour participer et surtout relayer ce message autour de vous.

http://soutien.gardaremlamenude.com

Je vous rappelle que si vous faites un don avant le 31 décembre, vous aurez la possibilité de déduire de vos impôts deux tiers de la somme.
En clair, si vous êtes imposable, pour 300 euros donnés à l'association, 200 vous seront restitués par le fisc.

Merci de votre aide et passez de très bonnes fêtes.

Pascal BARBIER
co-président du collectif

24 nov. 2016 9h49

Marche citoyenne contre le méga centre commercial Val Tolosa

Célébration du mariage d’un maire & d’un promoteur.
Pour le pire et le pire.
Après 15 ans de vie à la colle,
un contrat en béton va sceller leur union !

Samedi 17 Décembre 2016

Venez nous rejoindre pour un moment de lutte sportif et festif !

ATTENTION: NOUVEAU PARCOURS

Lire la suite...

30 janv. 2014 9h54

L'appel contre la décision sur le permis est déposé - Interview ObjectifNews.com

logo-ObjectifNews.pngNotre recours contre la décision du TA de Toulouse a été déposé le mercredi 29 janvier devant la cours d'appel administrative de Bordeaux. Ceci a été l'occasion pour Jutta Dumas, Présidente du Collectif de faire le point lors d'une interview accordée à ObjectifNews.com

Les opposants au projet de centre commercial Val Tolosa poursuivent leur combat. Le collectif "Non à Val Tolosa – Portes de Gascogne" a déposé ce mercredi 29 janvier un recours devant la cour administrative d’appel de Bordeaux. Il conteste la décision du tribunal administratif de Toulouse, rendue en novembre dernier, qui autorise la construction du centre commercial à Plaisance-du-Touch. Interview de Jutta Dumas, présidente du collectif anti-Val Tolosa.

Lire la suite...

- page 1 de 5

Page top